Titre Image

Quelles sont les pathologies cardiaques qui nécessitent l’utilisation d’un défibrillateur ?

Lorsqu’une personne a un problème cardiaque, il est souvent difficile de réagir rapidement à cause du choc et du stress engendrés par cette urgence. Plusieurs questions se bousculent dans la tête des témoins : Que dois-je faire ? Faut-il que je la réanime ? Comment fait-on un massage cardiaque et un bouche-à-bouche ? Y-a-t-il un défibrillateur à proximité ? Si oui, comment l’utilise-t-on ?

Ces questions sont légitimes vu que la majorité des français n’a pas appris les gestes qui sauvent. Mais, il est surtout important de réagir vite en identifiant rapidement les symptômes d’un malaise cardiaque.

défibrillateur-dsa

Les différents types de malaises cardiaques

Il existe plusieurs types de malaises cardiaques provenant de causes différentes :

  • L’arrêt cardiaque

Comme son nom l’indique, l’arrêt cardiaque correspond à un arrêt soudain du cœur. On ne perçoit donc plus de battements. Il faut refaire battre le cœur le plus rapidement pour ne pas engendrer de graves séquelles ou pire la mort. On reconnait une personne victime d’arrêt cardiaque par les symptômes suivants : perte de connaissance prolongée, non réaction à des stimuli extérieurs.

  • L’infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde est provoqué par l’obstruction d’une ou plusieurs artères du cœur, ce qui engendre une mauvaise oxygénation du sang et par conséquent la mort de certaines cellules du cœur. Une personne victime d’un infarctus, ou ce qu’on appelle communément « crise cardiaque », présente le symptôme suivant : douleur intense au niveau de la cage thoracique qui se répand petit à petit dans les épaules, les bras, la main gauche, la mâchoire et l’estomac.

  • La fibrillation auriculaire

La fibrillation est une arythmie, c’est-à-dire un trouble du rythme cardiaque. La fibrillation auriculaire concerne une seule partie du cœur : les oreillettes qui perdent leur capacité à produire des contractions régulières. Ces contractions n’arrivent plus de manière ordonnée provoquant la formation de caillots sanguins qui peuvent ensuite engendrer une embolie pulmonaire ou un Accident Vasculaire Cérébral (AVC). Une victime de fibrillation auriculaire présentera les symptômes suivants : pouls irrégulier, pression sur la poitrine, palpitations cardiaques, étourdissement, fatigue, nausées ou encore sueurs.

  • La fibrillation ventriculaire

La fibrillation ventriculaire est une arythmie du cœur. Celui-ci présente un rythme saccadé, ce qui l’empêche de se contracter normalement et de manière régulière. Une personne victime de fibrillation ventriculaire présente les symptômes suivants : perte de connaissance progressive, détresse respiratoire.

instructions-défibrillateurs

Que faire en cas de malaise cardiaque ?

Si vous êtes témoin d’un malaise cardiaque, la première chose à faire est d’avertir les secours pour qu’ils puissent prendre en charge la victime et l’emmener à l’hôpital le plus rapidement possible. Ensuite, si vous avez des notions de secourisme, n’hésitez pas à faire un massage cardiaque et du bouche-à-bouche. Ne tentez pas un massage cardiaque si vous n’avez pas appris à le faire car vous risquez de faire plus de mal que de bien (par exemple : des côtes cassées).

Si un défibrillateur se trouve à proximité, prenez-le, activez-le et écoutez ses instructions. Il existe deux types de défibrillateurs : le défibrillateur semi-automatique (DSA) et le défibrillateur automatique (DEA). Le défibrillateur semi-automatique attendra une autorisation de votre part avant de choquer la victime tandis que le défibrillateur automatique fera tout de façon autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *